Parodontite et santé générale

Pathologies cardiovasculaires

Les infections chroniques peuvent augmenter le risque de maladies cardio-vasculaires. Des études récentes ont clairement démontré qu’un patient atteint d’une parodontite traitée et stabilisée présentait moins de risque d’athérosclérose qu’un patient malade. Il y aurait un risque augmenté de pathologies cardiovasculaires chez les  patients atteints de parodontites

Pathologies ostéo-articulaires

La polyarthrite rhumatoïde, cause la plus fréquente de polyarthrites chroniques, est une pathologie dégénérative inflammatoire chronique caractérisée par une atteinte articulaire souvent bilatérale et symétrique. De par le caractère également inflammatoire des parodontites, de nombreux auteurs se penchent sur un lien potentiel entre les 2 pathologies. En effet, toutes deux induisent une inflammation chronique, une destruction osseuse mais aussi une réponse immunitaire cellulaire et humorale. 

Pathologies respiratoires

La plaque dentaire constitue un réservoir de pathogènes respiratoires. Un lien est établi entre pneumonie et santé bucco-dentaire défavorable. Par ailleurs, hygiène et soins bucco-dentaires diminuent de manière significative les risques de pathologies respiratoires chez les personnes fragiles ou âgées. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) classe actuellement la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) comme la 5ème cause de mortalité au monde et potentiellement la 3ème d’ici 2020 d’où la nécessité supplémentaire d’avoir une cavité buccale saine.

Diabète de type 2 

Maladies parodontales et diabète sont des pathologies chroniques liées de par leurs similarités par leur caractère inflammatoire. Un patient atteint de diabète présente donc plus de risque de souffrir de parodontites. Concernant l’impact de la parodontite sur le contrôle glycémique, les données montrent une tendance protectrice du traitement parodontal sur le diabète.

Syndrômes démentiels

Les patients présentant un taux élevé de cytokines pro-Inflammatoires  sont plus à risque de déclin cognitif or les pathologies parodontales se caractérisent par un état inflammatoire aigu et/ou chronique impliquant les même cytokines. Il y aurait un lien entre syndrôme démentiel- Alzheimer et mauvaise santé bucco-dentaire et une plus forte proportion de personnes qui négligent leur cavité buccale parmi celles atteintes de démence ou autres troubles cognitifs.

Cancers des voies aérodigestives supérieures

Il existe un lien entre poches parodontales et les infections virales qui sont des facteurs aggravants pour les cancers des voies aériennes supérieures (Epstein Barr Virus et Human Papilloma Virus). Il est communément admis que la cavité buccale peut être une source de foyers infectieux ou d’inflammation ; une association possible entre parodontite chronique et risque de survenue de cancer de la langue, et ce indépendamment de l’ethnie, de la consommation de tabac ou autre. 

CONCLUSION

Il apparaît parfois chez nos patients que la bouche reste séparée du reste du corps humain, minimisant leurs interactions réciproques négatives. Il appartient donc à chaque praticien de sensibiliser ses patients quant à l’importance d’un parodonte sain.